• La Terre

    Très lié à l'eau, l'érosion des sols. Mais aussi l'agriculture intensive, et où la notion de recyclage laisse la place à la culture sur brulis. La moitié des terres cultivables seraient dégradée à cause du vent et de l'altération chimique (acidification et salinisation).

    Les taux d'érosions actuels sont supérieurs de 100 à 1000 fois au rythme naturel de formation des sols... Voilà où nous en sommes aujourd'hui. Et ce n'est vraiment pas fameux, c'est dramatique même ! Il ne faut pas oublier que les sols participent aussi au cycle de l'eau (régulation et épuration).


    Ce que vous pouvez faire, déjà

    A nous de prendre les bonnes mesures : encourager les personnes qui possèdent des grands espaces (agriculteurs, mais peut-être un ami, ou ses parents... ) à les aménager pour préserver les sols.

    Comment?

    Proposer des haies à racines profondes, n'hésitez pas à planter un arbre plus grand sur un espace large, susceptible d'apporter un coin d'ombre pour vous ou nécessaires à certaines autres espèces de plantes. De plus, les arbres jouent un rôle protecteur : ils coupent le vent, favorisent la pénétration de l'eau dans la terre, empêchent les sols de se dégrader, et si leur nombre est maitrisé, peuvent fournir du combustible de chauffage.vous pouvez réaliser votre propre recyclage de déchets, compostage qui permet en outre d'enrichir son sol personnel. Plantez là où le sol est rocailleux des plantes plus facile à faire pousser.

    Pensez à réaliser un système d'irrigation sur l'ensemble de votre jardin, à partir d'un bassin d'eau de pluie, ou plus fort encore, à partir d'un système permettant la récolte de la rosée matinale (jusqu'à 50 L. par jour avec certains systèmes à usage collectif cela vous donne une idée du potentiel pour un usage privé).

    D'autre part, pensez à vous remettre au jardinage, même si c'est avec l'aide d'un ami qui n'y connait rien. Je vous l'annonce ici, ce jardin vous sauvera plus d'une fois de la disette lorsque plus aucun camion n'arrivera dans la grande surface, faute de moyens techniques (voir la partie pétrole de ce blog). Evitez les labours, utilisez les légumineux (cela permet de réduire les fertilisants azotés, par exemple la luzerne, le sainfoin ou le pois) ou certains arbres comme l'acacia.

    Vous n'avez pas de jardin ? Proposez votre aide à une de vos connaissances, collègues ou amis, et en échange, proposer un échange "travail contre nourriture". Car même l'argent, l'euro si cher acquis, risque d'être bien trop cher pour vous acheter les légumes nécessaires d'ici les quatre prochaines années (d'ailleurs cela à déjà commencé avec le riz et les céréales dans les pays pauvres, en 2007 ). Pensez-y, un jardin avec des fruits et des légumes peut vous sauver la vie dans les prochaines années, en tout cas j'en suis persuadé.

    Une dernière chose, pensez à préserver au froid ou au sec certaines graines, qui risquent de devenir rares ou trop cher au fil du temps, et bien sûr à protéger votre jardin par des haies assez hautes ou dissuasives, car je vous garantie que le vol de légume fera bientôt la une de la presse dans notre pays (tout comme les émissions ou les magazines sur le jardinage ^^)





    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :