• Conduire en voiture?

    Lorsque la voiture est incontournable, des solutions existent pour en limiter l'impact :

    Le covoiturage permet à la fois de partager les frais et de réduire l'impact environnental, alors que 80% des conducteurs roulent seuls en voiture. L'autopartage constitue également une solution innovante qui commence à se développer.

    Le bon fonctionnement du véhicule joue un rôle essentiel dans sa consommation de carburant.

    Ainsi "un sous gonflage de 0.5 bar (sous gonflage dangereux) c’est 2,4 % de consommation supplémentaire, soit 33 € et 58 kg de CO2 par an" explique l'Ademe. Des pneus "basse consommation" peuvent offrir 5% de consommation en moins, soit 70€ par an et 120 kg de CO2 économisés.

    La vérification régulière de la pression des pneus peut donc permettre de réaliser des économies, de même que l'entretien général du véhicule : "un véhicule mal entretenu peut entraîner une surconsommation de carburant pouvant aller jusqu'à 25%. Un filtre à air encrassé fait consommer 3% de plus et un moteur mal entretenu, encore plus, soit près de 40€ sur l'année et 70 kg de CO2."

    Le chargement de la voiture peut également faire varier significativement sa consommation  : 100 kg, c'est là encore 5% de carburant consommé en plus. Les galeries de toit sont énergivores :  "une galerie peut faire consommer 01% de plus, soit 1€ et 1,75 kg de CO2 tous les 100 km" note l'Ademe.

    Une conduite souple permet de réduire un peu plus sa consommation de carburant :

    "Démarrer son moteur sans appuyer sur l’accélérateur, choisir le régime adapté et surtout ne pas « tirer » sur les rapports, rouler à une allure constante, anticiper les ralentissements, utiliser le frein moteur en décélérant pied levé avec une vitesse enclenchée." Au delà d'un arrêt de 20 secondes, il devient intéressant de couper son moteur. Tels sont les préceptes de l’éco-conduite.

    Une conduite agressive en ville peut augmenter la consommation jusqu’à 40 %, soit 4 € de dépenses inutiles et 7 kg de CO2 pour 100 km.

    Pour ceux qui ne sont pas coincés dans les embouteillages, réduire sa vitesse permet de réaliser des économies : 10 km/h de moins, c'est jusque 5 litres économisés sur 500 km, ou 7€ et près de 12 kg de CO2.

    Enfin, la surconsommation de carburant qu'entraine la climatisation peut atteindre 10% sur route et 25 % en ville. L'Ademe souligne que les émissions de CO2 dues au fonctionnement de la climatisation peuvent atteindre environ 2,6 kg de CO2 aux 100km, soit 15% de plus.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Llewellyn Profil de Llewellyn
    Jeudi 5 Février 2009 à 11:12
    Communiqué de presse de France Nature Environnement
    Mercredi 4 février 2009
    L’E10 : un agrocarburant à côté de ses pompes

    L'Union française des industries pétrolières (Ufip) vient d’annoncer qu’un nouveau « biocarburant », l'E10, allait être distribué dans les stations service en France à partir du 1er avril. Mauvaise nouvelle : du blé, des betteraves et de la canne à sucre pour faire rouler nos voitures, déforester l’Amazonie et aggraver la crise alimentaire… Réaction de FNE.

    Avec ses 10% d’éthanol issu de productions végétales, l’E 10 n’a rien de « bio », bien au contraire. Les Sénateurs eux-mêmes l’ont reconnu en adoptant un amendement dans le projet de loi Grenelle 1 pour remplacer le terme de « biocarburant » par celui d’ « agrocarburant », afin d’éviter toute confusion avec l’agriculture biologique.

    Automobilistes, sachez qu’utiliser des céréales pour faire rouler sa voiture, cela veut dire qu'il y en aura moins pour nourrir les habitants de notre planète, et que l'homme continuera à raser des forêts pour augmenter les surfaces agricoles.

    En France, et malgré une efficacité énergétique dérisoire, la culture intensive des agrocarburants va encore stimuler la course au rendement et la consommation d’engrais et pesticides qui sont dévastateurs pour l’eau et la biodiversité. Nos amis allemands eux ont déjà dit stop à ce type de carburant.
    2
    Mardi 2 Juin 2009 à 00:56
    Je me join à vous, et je souligne 2 points principaux pour minimiser la consommation du carburant : l'état mécanique de la voiture, et la façon de la conduire.
    Je vous invite à lire les 10 règles importantes pour optimiser au maximum sa consommation de carburant, et prendre soin, aussi bien de sa poche que de l'environnement :
    http://www.voiturecom.com/info.php
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :